Home Actualités Tribune : Devenir une grande nation du numérique, c’est le moment !

Tribune : Devenir une grande nation du numérique, c’est le moment !

par Justine Humblot
Devenir une grande nation du numérique, c’est le moment

Le coronavirus est une crise majeure pour le développement de nos sociétés. C’est aussi un tournant. Il nous revient d’en faire un levier puissant pour répondre au défi de l’innovation et de la transformation de nos sociétés à l’ère numérique.

L’annonce faite par le gouvernement, nous, sociétés du numérique, nous l’attendions. Sur les 100 milliards d’euros débloqués par l’Etat dans le cadre du plan de relance, 7 milliards d’euros iront au soutien de la filière numérique française

Oui, la relance de l’économie française passera par le secteur numérique.

2,3 milliards pour la transformation numérique de l’Etat, des territoires et de l’entreprise. 3,7 milliards pour renforcer « des startups et technologies numériques stratégiques », 2,4 milliards pour mettre en œuvre des plans spécifiques pour la cybersécurité, l’intelligence artificielle… 7 milliards et autant d’entreprises assurées, relancées, d’emplois maintenus mais surtout créés, de formations financées. 7 milliards pour assurer l’avenir du pays par la numérisation de l’éducation et de la formation.

Mobilisées comme jamais, la France et l’Europe ont raison d’investir sur le numérique car il ne s’agit pas seulement de relancer un secteur déjà porteur. Il s’agit que la France soit au rendez-vous de la transformation numérique.  
La crise du Coronavirus nous l’a prouvé.  Le numérique est devenu indispensable à nos sociétés. Les entreprises qui ne sauraient pas prendre ce virage pourraient ne pas y survivre. Il suffit de tourner nos regards vers l’étranger, d’observer la compétition féroce que se livrent déjà la Chine et les Etats-Unis, les Etats Unis et l’Europe, la Chine et l’Europe pour en être convaincus.
A l’inverse, le numérique se révèlera pour certains un formidable catalyseur de développement et fera émerger de futurs grands acteurs de notre économie. Le numérique est un secteur stratégique essentiel pour l’avenir de nos économies et plus largement pour l’équilibre de nos sociétés…

Aussi cet investissement remarquable est une chance à renforcer. Accompagné d’un effet de levier, il démultiplierait le retour sur investissement recherché. Nous appelons à aller plus loin.

Désormais l’Etat est plus que jamais légitime à favoriser les sociétés françaises lors de ses appels d’offre pour créer un cercle vertueux et potentialiser les effets de son soutien exceptionnel. 
Augmenter les opportunités business sur notre territoire des sociétés soutenues c’est renforcer l’emploi. 
Faire croître ces sociétés, c’est stimuler l’innovation. 
Mieux servir l’Etat, c’est gagner en souveraineté grâce à une indépendance numérique.

Aujourd’hui, tout le monde en est conscient, l’ère du numérique fait basculer nos sociétés dans une nouvelle réalité, celle de la donnée, sa collecte et son exploitation. L’intelligence artificielle ne l’est pas tant que ça, artificielle ! Elle se nourrit d’océans de données. C’est une des raisons fondamentales qui doit nous pousser à imaginer une alliance inédite entre les acteurs publics et les acteurs privés du numérique.

Nous appelons les acteurs publics et les acteurs privés du numérique à choisir les solutions françaises pour préserver les données de nos concitoyens, celles de nos entreprises, celle de nos enfants en tant qu’élèves et futurs citoyens et pour développer des futurs champions nationaux du numérique.

Nous appelons l’Etat à profiter de son investissement exceptionnel pour favoriser les acteurs locaux et faire croître notre richesse technologique et entrepreneuriale et faire ainsi de la France une grande nation du digital.

Laurent Souloumiac
CEO de Glowbl

Co-signataires de la tribune :

Fatima Berral, CEO de Sogelink
Florence Cann, CTO du Groupe Idecom et Directrice déléguée d’Oscar Campus CRM
Julien Charles, Co-fondateur et CEO de 7-Shapes
Pascal Charrier, Directeur Général d’Efalia
Jean-Marie Cognet, CEO d’Ubicast
Charles-Eliott Debourdeau, CEO de GlobalExam
Laurent Demange, Directeur Général d’Open-DSI
Homéric de Sarthe, CEO de Pitchboy
Youri Durand, Directeur Associé de Forma-Plus
Thomas Fauré, PDG Fondateur de Whaller
Hervé Favre, Président de Ma Sauvegarde
Yann Feminier, CEO de Deepidoo
Michel Grosjean, Directeur Général de Synktory
Arnaud Guillermet, Président de LMBA
Sébastien Henrot, Président d’Efficimo
Tony Infantino, Co-fondateur et CEO de MyMentor
Frédéric Kuntzmann, CEO de My-Serious-Game
Laurent Lacqua, CEO de The Virtual Propaganders
Hervé Lamrani, Président d’Open Five
Alexandre Lect, CEO d’Edufactory
Philippe Lenoir, Fondateur de Mailo
Jonathan Magat, CEO de Gryzzly
Jean-Philippe Mengual, Président de Hypra
Marie Mérouze, Fondatrice et CEO de Marbotic
Clément Meslin, Co-fondateur et CEO d’Edflex
Jean Nicolas Nabet, Président de Yeap
Emmanuel Pasquier, CEO d’Educlever
Bruno Perinel, Directeur Délégué Executive Education
Arnaud Portanelli, Co-fondateur de Lingueo
Florence Rollot, Directrice Générale de Coachline
Esthel Sales, Présidente de Followay
Laurent Souef, Directeur Général d’Okteo
Florent Van Calster, Co-fondateur et CSO de Whispeak
Corentin Voiseux, Directeur Général de Hypra
Pascal Voyat, Fondateur de Mailo
Jonathan Ways, Co-fondateur et Directeur Général de 1to1 Progress
Vincent Bouthors, Co-fondateur et PDG de Jalios
Benoît Dominguez, Directeur d’Epistemes

Avec le soutien de Digital League et de EdTech France